formation ouvrir un coffee shop

Tout le monde boit du café ! Et aujourd’hui, on boit du café sous différentes formes ; café au lait, décaféiné, espresso, macchiato, cappuccino, iced coffee, etc. Le café est à la fois tendance et indémodable. Alors, si tu cherches à démarrer un business, l’ouverture d’un coffee shop est peut-être la solution.

Ouvrir un coffee shop est une nouvelle aventure excitante qui demande de la perspicacité, de la recherche et beaucoup de planification. Alors pour commencer retrouve mes 9 conseils pour ouvrir un coffee shop avec succès.

Se poser les bonnes questions avant l’ouverture d’un coffee shop

À première vue, l’idée d’un coffee shop est assez “cool”. Il s’agit de rencontrer de nouveaux clients tous les jours, de leur faire goûter du délicieux café, d’avoir son espace à soi, donner envie à la communauté qui nous entoure, etc.

Mais rapidement, la réalité revient au galop ! La paperasse, les impôts à payer, les clients désagréables, les employés qui travaillent mal ou pas. Bref, ouvrir un coffee shop n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Avant de te lancer, tu dois donc être sûr que c’est le bon choix pour toi sur du long terme.
Et oui ! Une fois ton entreprise lancée, tu pourras difficilement retourner en arrière par la suite.

On pense souvent à la préparation financière lors de la création d’entreprise. Mais la préparation mentale et émotionnelle est aussi importante, voire plus importante. Ne néglige surtout pas cette partie !

Donc si tu es prêt psychologiquement à ouvrir ton coffee shop, lances-toi ! Mais avant, n’oublie pas mes conseils à suivre !

En parlant de conseil, voici une vidéo où j’interview Inès qui te donne pleins de conseils pour ouvrir ton établissement.

Vidéo à retrouver en version écrite ici

Définir son budget pour ouvrir un coffee shop

La séparation des dépenses professionnelles et personnelles

Avant de te lancer dans l’ouverture d’un coffee shop, vérifie que tes finances personnelles sont en ordre. Ouvrir un coffee shop représente un risque qui ne doit pas impacter ton mode de vie. Si tu dois hypothéquer ta maison pour l’ouverture de ton café, alors cela est trop dangereux. Tu dois avoir suffisamment de liquidités pour assumer ton coffee shop et payer tes factures quotidiennes.
Il ne sert à rien de se mettre en danger personnellement pour commencer un business.

Calcule dans un premier temps le budget dont tu disposes. Cela te permettra de tracer une limite financière à ne pas dépasser.

Saches qu’il existe plusieurs types de coffee shop. Tu peux en ouvrir un pour moins de 10 000 € et d’autres plus de 250 000 €. En fonction de tes capacités financières, cela te permettra d’orienter le business plan de ton coffee shop.

À noter : Si tu te lances dans la création d’entreprise, pense à séparer ton budget personnel et professionnel. Ceux-ci doivent toujours être distincts afin d’éviter des situations délicates.

Le coût d’un coffee shop

L’une des principales questions que l’on se pose en tant que futur propriétaire d’un café : combien coûte un coffee shop ?

En réalité, je ne vais pas pouvoir te donner de chiffres précis. Cela dépend du concept commercial de ton coffee shop.

Plusieurs facteurs entrent en jeu :

  • l’emplacement géographique ;
  • le marché immobilier ;
  • le coût de la main-d’oeuvre ;
  • le matériel utilisé ;
  • les produits utilisés, etc.

Les coûts varient également s’il s’agit de la reprise d’un coffee shop ou d’un tout nouvel établissement.

Pour déterminer les coûts de ton coffee shop, je te recommande de commencer par ton menu, ton concept, ton besoin en main d’oeuvre ou encore ton emplacement. Cela te permettra de connaître tes dépenses fixes. Ainsi, tu auras une vision globale du budget à allouer pour ton coffee shop.

Je te recommande d’être le plus honnête possible dans l’établissement de ton budget, et surtout de ne pas avoir peur des coûts. Prévoir tous les coûts envisageables te permettra d’affronter un maximum de situations possibles.

Le seuil de rentabilité du coffee shop

Le seuil de rentabilité de ton coffee shop doit te servir de référence. Je suppose que si tu souhaites ouvrir un coffee shop, ce n’est pas juste pour le plaisir, mais aussi pour gagner de l’argent, non ?

Alors, à quel moment ton coffee shop commencera à faire des bénéfices ? En-dessous de ce point de référence, ton coffee shop ne représentera que les coûts, que ce soit les frais fixes, variables ou les frais liés au démarrage.

Déterminer ton seuil de rentabilité te permettra d’optimiser la gestion financière de ton business. Pour cela, tu dois connaître ton image de marque, tes services, tes produits et tout ce qui apporte de la valeur ajoutée à tes clients. Plus tes ventes auront de la valeur, plus tu feras des marges et plus tu atteindras ton seuil de rentabilité rapidement.

Connaître le marché des coffee shops

Le café

Le café est une boisson particulièrement subtile. Avec plus de 1000 flavonoïdes composant le café, celui-ci propose des combinaisons de goût et de texture à l’infini. En tant que propriétaire de coffee shop, tu devras apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur les profils de torréfaction et les mélanges possibles. Pour cela, je te recommande de lire un maximum, d’assister à des conférences, des séminaires ou des dégustations de cafés, que ce soit dans ta région ou plus loin.

C’est également une bonne manière de se créer un réseau de personnes travaillant dans le monde du café.

Comme on dit, la connaissance, c’est le pouvoir ! Plus tu en sauras sur le café, plus tu seras en mesure de renseigner tes clients qui seront satisfaits.

Pourquoi ne pas opter pour une formation Barista comme j’ai pu le faire dans cet article.

Les équipements nécessaires pour ouvrir un coffee shop

En tant que propriétaire de coffee shop, tu dois connaître tout le matériel nécessaire pour ouvrir un coffee. C’est ce qui te permettra d’exploiter au mieux ton café pour offrir seulement de la qualité à tes clients.

Ton équipement dépendra du café que tu vendras ( café filtre, latte, espresso, macchiatto, cappuccino, iced coffee, etc), ainsi que du volume vendu.

Un matériel inadapté peut rapidement te faire perdre de l’argent. C’est le cas, par exemple, si tes machines à café ne gèrent pas en terme de volume. Il est donc primordial d’établir un prévisionnel le plus précis possible de tes ventes pour acheter le matériel adéquat.

Les torréfacteurs à café

En ouvrant ton coffee shop, tu voudras probablement vendre le meilleur café possible. Dans ce cas, tu dois en apprendre davantage sur les torréfacteurs à café.

ouvrir un coffee shop torrefacteur

Pour ton coffee shop, tu as deux possibilités :

  • Torréfier tes propres grains de café : sur le long terme, cela peut te faire économiser beaucoup d’argent. Mais au début, cela prend du temps et exige des capitaux financiers supplémentaires pour un torréfacteur de café et l’installation du matériel nécessaire.
  • Acheter tes grains en gros d’un torréfacteur existant : dans ce cas, mieux vaut explorer rapidement les torréfacteurs locaux. Cela te permettra de savoir lequel fait le meilleur café. Je te recommande de le faire dès le début de ton entreprise pour s’imprégner directement dans le monde du café. N’hésite pas à demander aux torréfacteurs s’ils pourraient t’apporter un quelconque soutien si tu sers leur café, comme par exemple une formation gratuite pour ton personnel.

Définir le business plan avant d’ouvrir son coffee shop

Le business plan de ton coffee shop te permettra de déterminer ton concept, ton budget, tes ressources, etc.

Le business plan se divise généralement en 8 étapes :

  • définir une vision globale ;
  • définir ses valeurs ;
  • faire une étude de marché ;
  • définir sa stratégie commerciale ;
  • définir sa stratégie de communication ;
  • établir son business model ;
  • choisir sa forme juridique ;
  • trouver son financement.

C’est un acte déterminant pour l’ouverture d’un coffee shop. Je te recommande de le démarrer le plus tôt possible afin de mettre toutes tes idées en place. Cela t’aidera à planifier et à lancer ton entreprise. C’est assez difficile de s’y mettre au début, mais le business plan pour ouvrir ton coffee shop te permettra d’éviter de lancer une affaire en faillite.

Tu peux commencer par définir le concept de ton coffee shop. À savoir quel genre de café tu souhaites ouvrir ? Quel sera ton menu ? Quel sera le nom de ton coffee shop ? Cela te permettra de concrétiser progressivement tes idées.

Par ailleurs, si tu as besoin d’un prêt ou d’un local, cela t’aidera fortement auprès des investisseurs et gestionnaires immobiliers.

Choisir le lieu de son coffee shop

Que tu souhaites ouvrir un coffee shop à l’étranger ou en France, tu dois choisir le lieu qui maximisera ton succès.

L’emplacement de ton coffee shop est déterminant pour la réussite financière de ton entreprise. Cette recherche de l’emplacement idéal doit démarrer dès le début de ton projet. Commence par explorer plusieurs cafés, et même des restaurants ou fast food : où se trouvent tes concurrents ? Dans quelle zone ? Quel quartier a le plus de succès ?

Tu dois trouver une zone où il y a beaucoup de circulation piétonne. C’est la meilleure manière de t’assurer des clients réguliers. Cela te permettra d’optimiser tes chances de succès.

En parallèle, tu dois aussi calculer le coût de tel ou tel emplacement. Et surtout le ratio entre les recettes apportées et le budget dépensé.

formation coffee shop emplacement

L’emplacement idéal doit te rapporter suffisamment d’argent pour couvrir le paiement du bail. Mais le plus important dans le choix du lieu de ton coffee shop, c’est que tu dois t’y sentir bien.

Analyser ses concurrents

Avant d’ouvrir ton coffee shop, tu dois impérativement analyser tes concurrents directs et indirects. C’est-à-dire ceux qui sont établis juste à côté, ceux qui proposent exactement les mêmes produits que toi ou les substituts.

Pour un coffee shop, MacDonalds peut représenter un concurrent dans le sens où cette enseigne vend du café. Même si le concept est très différent, c’est un concurrent à prendre en compte dans l’étude de marché des coffee shops.

Pour analyser tes concurrents, plusieurs approches sont possibles :

  • Approche mathématiques : combien de clients ? quel type de bail ? quels produits sont proposés ? les menus sont-ils renouvelés régulièrement ?
  • Approche intuitive : il s’agit simplement d’aller dans des cafés concurrents et de voir comment tu t’y sens. Pour ouvrir un coffee shop, il est souvent nécessaire d’écouter son instinct.

Je te recommande vivement de suivre ces deux approches pour l’ouverture de ton coffee shop.

Connaître la réglementation pour ouvrir un coffee shop

Ouvrir un coffee shop en France ou à l’étranger est différent. Peu importe le pays que tu choisis pour lancer ton affaire, il est primordial de connaître la loi applicable à plusieurs niveaux :

  • Les taxes applicables : en fonction de la forme juridique choisie, les taxes peuvent varier. Cela pourra aussi dépendre de ta zone géographique.
  • La réglementation du travail : quels sont les droits et obligations de tes salariés ? Quel type de contrat de travail peux-tu signer ?
  • Les règles d’urbanisme : en fonction du lieu où est situé ton coffee shop (par exemple en plein centre-ville ou dans un endroit plus isolé), la réglementation peut varier.
  • Les règles de santé : ouvrir un coffee shop, c’est vendre des produits alimentaires. Tu devras alors obtenir des autorisations pour être en conformité avec le ministère de la santé.
  • Les assurances : tu devras souscrire plusieurs contrats d’assurance pour protéger pleinement ton entreprise. Par exemple, contracter une assurance pour la responsabilité civile générale ou en cas d’accidents de travail, sont des obligations légales qui t’incombent.

Connaître ses potentiels partenaires

Si tu ouvres un coffee shop, tu devras travailler avec plusieurs partenaires. Il faudra donc explorer les différents acteurs du marché du café.

La recherche des fournisseurs est souvent l’une des meilleures parties de l’ouverture d’un coffee shop. Tu pourras apprendre leur technique de travail et faire de nombreuses dégustations. En tant que propriétaire de coffee shop, tu vendras du café et probablement quelques pâtisseries. C’est donc le moment idéal pour se régaler.

Lorsque tu pars à la rencontre de tes potentiels fournisseurs, je te recommande de poser un maximum de question : Quelle est leur politique pour les produits non vendus ? Quels sont les frais de livraison ? Quels sont les coûts de gros et les coûts de détail ? Quelles sont leurs méthodes de travail ?

Adapter son coffee shop

Une fois que tu auras ouvert ton coffee shop, ne va pas croire que le travail est terminé. Il faudra sans cesse s’adapter.

Au niveau du budget, celui-ci va évoluer au fur et à mesure de la croissance de ton entreprise. Tu devras alors faire des ajustements à la hausse ou à la baisse pour maintenir la bonne santé financière de ton coffee shop.

Ton business plan pourra également évoluer en fonction de la demande de tes clients. Le concept peut évoluer en fonction des tendances actuelles. La forme juridique de ton entreprise peut se révéler inadaptée à sa croissance.

Pour avoir un coffee shop à succès, tu dois toujours t’investir à 100 %.